18 | 11 | 2020

Un ERP est un outil efficace au quotidien pour croiser les achats et ventes de vos établissements de restauration. Découvrez avec nos experts des conseils pour utiliser à bon escient votre ERP et piloter efficacement vos restaurants. 

Conseil n°1 : Choisir un seul éditeur de caisse pour tous vos sites

Notre premier conseil porte sur l'installation d'un logiciel de caisse commun pour tous vos restaurants.

L'objectif est de faciliter le pilotage centralisé de vos différents sites, garantir l’unicité des codes PLU (codes articles à la vente), simplifier le reporting et limiter les interfaces. 

Si vous avez plusieurs éditeurs de caisse aujourd'hui mais que vous souhaitez harmoniser avec un seul outil, c'est possible. Vous devrez simplement gérer avec votre prestataire la période de migration, durant laquelle il faudra consolider les données des deux éditeurs avec un concentrateur de caisses.

Si vous êtes un groupe multi-enseignes, il est possible de garder un éditeur de caisse par enseigne. Nous vous recommandons toutefois d'utiliser un concentrateur de caisses afin que les données de chacun de vos éditeurs remontent vers l’ERP.

 

Conseil n°2 : Harmoniser les codes PLU pour l'ensemble de votre réseau

Comme indiqué précédemment, l'unicité des codes PLU (codes articles à la vente) au sein de votre groupe est un pré-requis. Ceci afin que deux articles n'aient pas le même code PLU et qu'il n'y ait donc pas de perte d'informations lors de la remontée des ventes vers la centrale.

 

Conseil n°3 : Saisir rapidement vos imputations sur la caisse

L'ERP doit être considéré par vos équipes sur site comme un outil qui permet de gagner du temps et d'éviter les ressaisies. La prise en main doit être facile pour obtenir des résultats rapides.

Au quotidien, cette solution digitale doit faciliter la saisie sur la caisse de vos pertes de matières premières ou de produits finis (DLC périmées, erreurs de production...) ainsi que des denrées consommées mais non vendues (repas du personnel, articles donnés, ...).

Il est nécessaire de définir des process (qui est autorisé à renseigner ces informations ? quand doit-il le faire ? à quelle fréquence ? ...) pour fluidifier cette tâche. 

Cette étape est primordiale pour piloter les ventes et pertes de votre établissement. En facilitant ce process, l'ERP vous permet d'avoir une vision claire pour gérer votre restaurant. 

 

Conseil n°4 : Comparer votre Foodcost réel avec votre Foodcost théorique

Dans un établissement de restauration, il est important de calculer la démarque inconnue et d'identifier les plats qui génèrent le plus de pertes

Votre interface caisse va vous permettre de calculer le Foodcost théorique de votre restaurant tandis que votre inventaire (la variation de stock) vous permettra in fine de calculer le Foodcost réel.

La démarque inconnue est la différence entre le Foodcost théorique et le Foodcost reel.

L'intéret d'avoir un ERP est de croiser ligne à ligne chaque achat et vente avec une grande précision, pour identifier les plats qui génèrent le plus de pertes.

Certains outils, vous permettent même de faire un focus sur un seul plat pour analyser les différents mouvements (achat, vente, perte, …) et voir si ce dernier est rentable pour votre établissement. 

Découvrez notre solution de gestion pour la restauration multi-sites pour vous aider à mesurer et croiser vos achats et vos ventes !