18 | 09 | 2020

Vous débutez un projet ERP dans votre chaîne de restauration ? Les bonnes questions à se poser

L'objectif de cet article est de partager quelques conseils dans le cadre de la mise en oeuvre d'un ERP dans une chaîne de restauration. Nous allons évoquer plus précisément la phase amont : vous venez de signer le contrat avec votre prestataire SaaS, il est désormais temps de préparer la conception, le paramétrage des données et la formation.

Quelles motivations pour votre projet ?

Au fur et à mesure de la construction du projet informatique, nous cherchons à répondre à 5 questions majeures :

  • Comment le projet répond-il aux exigences de chaque partie prenante ?
  • Quelles sont les méthodologies de personnalisation logicielle possibles pour prendre en charge les spécificités de votre chaîne ?
  • Quelles interfaces pourraient faciliter les tâches dont les parties prenantes ont besoin ?
  • Comment le nouveau système utilise-t-il les différents points de mobilité pour accéder à ses services ?
  • Comment la gestion de projet peut-elle garantir le bon déroulement du processus de déploiement ?

1. Les pré-requis technologiques

Un ERP métier parfaitement intégré au sein de votre écosystème contrôle l'ensemble des méthodes, de la préparation des appels d'offres aux fournisseurs jusqu'à la livraison, en passant par la gestion des stocks ainsi que des fluxs comptables et financiers.

Les points de vigilance sont les suivants :

  • L'infrastructure réseau : elle doit permettre une connexion instantanée aux services et aux flux d'information
  • La communication en temps réel : elle devient un facteur-clé de satisfaction des utilisateurs
  • La structuration des données du SI : associée à l'exploration et à l'analyse décisionnelle, elle apparaît comme un facteur-clé de réussite du projet et d'appropriation par l'ensemble des équipes

2. Les besoins Métier et le périmètre fonctionnel

De fait, il est important de s'interroger, en complément des questions ci-dessus, sur des critères déterminants tels que :

  • La question de la centralisation de la gestion. En effet, la mise en place d'un outil commun piloté par le siège nécessite d’harmoniser les pratiques des sites tout en garantissant une certaine souplesse pour gérer et encadrer les spécificités de chaque site
  • La définition du périmètre fonctionnel : les experts Adoria préconisent de conserver au début le même périmètre fonctionnel que l’ancien outil, et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités seulement dans un deuxième temps.
  • L’impact du nouvel outil sur l’efficacité des processus de l’entreprise
  • La capacité à fournir les ressources nécessaires au projet : notamment un administrateur référent qui coordonne le projet en lien avec les équipes du prestataire, et met à jour la base. 

Dans tous ces cas de figure, les consultants métier d'Adoria vous accompagnent, vous conseillent et assurent la formation des utilisateurs dans un seul objectif : la pérénité et l'efficacité économique et managériale de votre chaîne de restauration.

En savoir plus sur Adoria Global Solution