29 | 06 | 2020

Post-Covid : La tendance des produits frais locaux et bio en restauration collective

La crise du Covid-19 a joué un rôle d’accélérateur vis-à-vis des tendances de consommation. Confinés chez eux et limités dans leurs déplacements les Français ont pris de nouvelles habitudes notamment sur le plan alimentaire : consommation de produits locaux plats faits- maison...

Quelles sont leurs attentes ? Quels enjeux pour les professionnels de la restauration collective ? Comment assurer la souveraineté alimentaire ? Réponse avec nos experts. 

Répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

 

Les Français de nouveau en cuisine

Durant le confinement les repas ont pris une place plus centrale dans la vie des Français ils sont redevenus des moments conviviaux et de partage. Ils ont eu plus de temps pour réfléchir à leurs menus choisir leurs ingrédients et cuisiner et ils ont pris plaisir à la préparation comme à la dégustation ! Par conséquent ils ont consommé moins de produits déjà cuisinés ou transformés qui sont certes plus rapides à réaliser mais beaucoup moins bons pour la santé et plus coûteux.  

Bien manger pour préserver sa santé

Avec l’épidémie du Covid 19 les Français ont prit conscience qu'avoir une alimentation saine et équilibrée était un moyen de booster son système immunitaire pour mieux se protéger et rester en bonne santé.
Pour les consommateurs la santé devient un axe de choix alimentaire.

En tant que restaurateurs c’est le moment de proposer des « menus santé » avec des produits sains et de saison : fruits et légumes riches en antioxydants et en vitamines céréales complètes graisses végétales plutôt qu’animales ou encore moins de sucres.

Reprendre le contrôle sur son alimentation

La crise que nous avons traversée a été l’occasion pour les consommateurs d’opérer une véritable introspection avec une envie de revenir à l’essentiel et de retrouver le vrai goût des choses. Cette aspiration à manger plus sain plus simple et plus sûr a profité aux circuits courts et au bio. Associés dans l’esprit des consommateurs à la qualité et à la confiance ils semblent sortis grands gagnants de cette crise.

  • 47 % des Français jugent avoir davantage recouru au bio pendant le confinement
  • 76 % des sondés affirment avoir privilégié le made in France pour soutenir l’économie française et les acteurs locaux
  • 80 % des Français estiment qu’ils adopteront une consommation plus responsable à l’avenir

Restauration collective en entreprise ou en administration

La restauration collective est aujourd’hui en pleine mutation. Elle doit désormais s’adapter aux nouvelles attentes et faire en sorte de répondre à une demande croissante de produits frais locaux et bio. 

D'une part la loi Egalim porte l’objectif de produits de qualité et durables dans la restauration collective à 50 % à horizon 2022 dont au moins 20% de produits biologiques. 

D'autre part  les salariés sont de plus en plus attentifs à leur alimentation d’autant plus que sur les deux derniers mois de télétravail ils ont mangé chez eux des plats souvent faits-maison. Ils souhaitent poursuivre ces nouvelles habitudes en se restaurant à partir de plats sains promettant à la fois de la qualité et du goût.

Pour satisfaire vos convives nous vous conseillons de proposer des plats faits entièrement sur place à partir de produits frais locaux et si possible bio. Sans oublier de penser aussi au sans-gluten au végétarien aux fruits frais. En proposant un vaste choix venant de tous les horizons vous comblerez l’ensemble des salariés.

Assurer la souveraineté alimentaire 

La pandémie de coronavirus a mis en lumière l’importance stratégique de l’alimentation. Les initiatives se multiplient pour rebâtir la souveraineté alimentaire et manger français. Avec des importations qui ont doublé depuis les années 2000 la France affiche une dépendance alimentaire croissante.

Qu'est ce que la souveraineté alimentaire ?

Le concept de souveraineté alimentaire s’oppose au modèle agricole intensif qui s’est développé au XXe siècle en éloignant le producteur du consommateur jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres et en valorisant l'import export. La crise du Covid-19  a montré les limites de cette longue chaîne d’approvisionnement. Pas de pénurie à grande échelle mais un secteur mis sous forte tension. 

Le saviez-vous ? Près de la moitié des fruits et des légumes un tiers de la volaille et un quart du porc consommés en France viennent de l’étranger. 

Comment retrouver une souveraineté alimentaire ? 

Depuis quelques mois les tribunes et les plans de relance se multiplient : relocalisation des productions étiquetage des origines appels d’offres favorisant le local dans les cantines augmentation des prix frein sur les traités de libre-échange harmonisation des normes en Europe.

En tant que professionnels de la restauration collective valoriser les filières de production locales vous permettra de: 

  • maîtriser la disponibilité et la régularité des flux d’approvisionnements
  • disposer de garanties renforcées en ce qui concerne leur qualité leur sûreté leurs spécificités nutritionnelles et sanitaires

 

Vous avez désormais toutes les clés pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs post-confinement !