Accueil ActualitésLe recrutement de saisonniers en restauration, l’enjeu...

Le recrutement de saisonniers en restauration, l’enjeu estival

recrutement restauration

Le métier de serveur est celui qui recrute le plus en 2023. Pourtant, la restauration peine à recruter pour compenser les effectifs (237 000 personnes) ayant quitté la profession pendant la crise sanitaire. Si la fréquentation des restaurants a tendance à reprendre, la pénurie de personnel (notamment de serveurs) oblige les professionnels à ralentir leur activité, surtout l'été.

Pour attirer des candidats motivés et qualifiés, il existe pourtant des leviers : zoom sur les astuces et mesures pour recruter du personnel en restauration pour l’été 2023.

La crise du personnel et les méthodes de recrutement pour l’été 2023

Comme l'année dernière, la restauration, activité phare de l'été, risque des coups de chaud. Le recrutement de personnel (serveurs, commis, plongeurs, etc.) s'avère en effet compliqué. Les raisons sont multiples et les conséquences encore plus nombreuses. Pour attirer les candidats, les professionnels de la restauration font preuve d’imagination et tentent de rendre ces métiers attrayants .

Les conséquences du manque de personnel

Pour comprendre le besoin de recruter, il faut bien cerner les conséquences du manque de personnel. Un restaurant en pénurie de salariés peut être obligé de fermer certains jours ou certains créneaux horaires ou encore de réduire le nombre de tables, ralentissant ainsi son activité. L’été représente souvent la plus grande partie du chiffre d'affaires d’un restaurant, en particulier dans les zones touristiques. Le manque à gagner peut donc s'avérer colossal. Enfin, si vous manquez de personnel, c’est la qualité de votre service qui risque de s'en ressentir : entre attentes, erreurs ou négligences, le client ne sortira pas satisfait de votre restaurant.
L’enjeu est donc de taille.

La question du logement au centre de la crise du recrutement en restauration

Pour recruter plus facilement, certains restaurants en zone de tension travaillent sur l’accès au logement des salariés saisonniers. En effet, le manque de personnel s’explique parfois par l’impossibilité des futurs employés à trouver un logement dans les zones où AirBnB est roi et les loyers trop élevés. Si votre candidat ne peut se loger à prix décent, il ne pourra pas travailler pour votre restaurant. Si vous le pouvez, essayez de trouver des dispositifs pour loger vos salariés saisonniers.

Revaloriser le métier pour le rendre attractif

L’enjeu est si important que les grilles de salaires du secteur CHR ont été augmentées en 2022.
La rémunération n'étant toutefois pas la principale attente, les restaurateurs ont aussi cherché à améliorer les conditions de travail. Aujourd’hui, les salariés peuvent parfois bénéficier de deux jours de repos consécutifs ou d’un travail en continu pour éviter les coupures trop longues entre deux services. 

En revalorisant le métier, l’objectif est aussi d’éviter les abandons en milieu d’été puisque le recrutement devient presque impossible en pleine saison. Le message de la jeune génération est passé, la revalorisation salariale n’est plus la seule condition. Les salariés veulent trouver du sens à leur travail; cela peut aussi passer par l'engagement d'une démarche RSE de l’employeur.

Recourir aux salariés étrangers en restauration ?

Les métiers de la restauration ne sont pas encore reconnus comme métier en tension, et la question du recours aux travailleurs étrangers est encore dans les mains du gouvernement. Le projet de loi sur l’immigration du Ministre de l’Intérieur prévoit de prendre en compte cette main-d’œuvre, mais ce projet subit de nombreux reports à l’Assemblée Nationale. Régulariser ceux qui sont déjà là mais encore en situation irrégulière est une première demande du secteur; cela leur permettrait de bénéficier de formations et d’améliorer leur condition.
Pour d'autres, recruter des salariés issus des territoires d'Outre-mer serait une solution plus facile et rapide à mettre en place.

Quelles perspectives d'avenir pour le recrutement en restauration ?

Depuis l’an dernier, des solutions sont trouvées pour tenter d’attirer les candidats sur des métiers en déficit.
Olivia Grégoire, ministre déléguée au Tourisme, et Olivier Dussopt, ministre du Travail, viennent d'annoncer un plan pour stimuler l’emploi saisonnier et accompagner ces nouveaux salariés. Il s'étendra sur plusieurs années, et porte sur trois axes :
- accueil et orientation, numérique (webinaires) & physique (guichets, événements)
- formation : formations plus courtes et plus personnalisées
- logement : dès cet été, des places vont être ouvertes dans les campings, les internats et chez des particuliers.

Ces articles pourraient vous intéresser...
EvénementsFévrier 2024
Salon de l'agriculture 2024 : Au cœur de l'innovation agricole
60ème édition salon de l'agriculture
Le Salon International de l'Agriculture est de retour pour sa 60e édition, du 24 février au 3 mars 2024, au Parc des Expositions de Paris Porte de Versailles....
BlogFévrier 2024
Les boulangeries-pâtisseries, entre succès et nouvelle dynamique
boulangeries pâtiseries
Symbole français par excellence avec son pain et ses viennoiseries, la boulangerie-pâtisserie ne cesse de se réinventer pour résister aux crises...
BlogFévrier 2024
Les dernières tendances en matière d’alternatives végétales
Hamburger végétarien
Depuis plusieurs années déjà, les habitudes des Français ont évolué. La consommation de viande est en recul, pour des raisons de...
BlogJanvier 2024
La restauration à travers le monde - Episode 4 : l’Italie
restaurant italie
En cette Journée de la Cuisine Italienne, Adoria vous invite à une aventure culinaire. L'Italie, berceau de saveurs enchanteresses, nous offre une palette gastronomique...