09 | 08 | 2021

La restauration à travers le monde - Episode 2 : le Japon

La nourriture japonaise est célèbre dans le monde entier, mais cette cuisine est plus qu'un simple repas savoureux, elle en dit long sur la culture japonaise. Bien au-delà des plats commerciaux que nous connaissons, les traditions culinaires japonaises qui se sont développées au fil des siècles nous donnent un riche aperçu de l'histoire du pays et du fort sentiment de nationalité qui y règne.

À tel point que même l'UNESCO a ajouté la nourriture japonaise à sa liste du patrimoine culturel immatériel, en faisant ainsi un élément important et protégé de la culture japonaise. Voyons pourquoi la nourriture locale est si importante au Japon, ce qu'elle peut nous apprendre sur cette culture extraordinaire, et les traditions qui se sont exportées au monde entier.

La cuisine nippone classée au patrimoine culturel de l’UNESCO

L'UNESCO a décidé d'inscrire le Washoku, soit la cuisine traditionnelle japonaise, au patrimoine culturel immatériel. Jusqu'à présent l'art gastronomique de la France, la cuisine méditerranéenne, les plats traditionnels du Mexique et le keşkek de la Turquie ont été enregistrés comme patrimoine culturel immatériel, mais les seuls pays ayant vu leur culture alimentaire globale reconnue comme patrimoine culturel immatériel sont la France et le Japon.

Le Washoku s'étant déjà répandu aux États-Unis, puis en Europe, il paraît naturel que la popularité mondiale de cette cuisine ait été un facteur suffisant pour conduire à la décision d'inscrire la cuisine japonaise au patrimoine culturel immatériel.

La préparation des aliments japonais

La façon dont la nourriture japonaise est préparée en dit long sur la culture japonaise et la façon dont les Japonais traitent tout leur travail. Cuisinée avec beaucoup de soin et une simplicité appréciable, les plats rendent un hommage constant au pays.

Au Japon, on est très fier de son travail, c'est pourquoi la nourriture japonaise est préparée à la perfection. De nombreux ingrédients sont sélectionnés en fonction de leur saison afin qu'ils soient servis au mieux, et les recettes sont transmises de génération en génération afin que même un chef en herbe bénéficie d'années de sagesse.

À l’inverse de certaines cultures qui poussent à manger jusqu’à plus faim, la cuisine japonaise est souvent présentée en de délicates et petites portions, afin que les convives puissent savourer leur repas, et ses saveurs soigneusement sélectionnées et équilibrées. Ces portions témoignent non seulement d'une attitude moins indulgente et plus attentive à l'égard de la nourriture, mais elles servent également à offrir autant de goûts différents que possible en un seul repas, de sorte à ce que vous puissiez tous les apprécier sans être trop repus.

L’héritage de la culture et de l’étiquette japonaise

L'étiquette japonaise est un aspect important de la culture nationale, tant dans les affaires qu'à table. L'étiquette des repas est très importante et reflète l'appréciation de la nourriture et le respect des autres convives. Ces manières sont respectées dans toute situation sociale, ce qui explique pourquoi les Japonais sont connus pour être des partenaires commerciaux si accommodants.

L’art de montrer son appréciation

Dans la culture japonaise, le fait de montrer votre appréciation et votre plaisir de la nourriture est encouragé. Par exemple, cela peut sembler impoli dans d’autres cultures, mais au Japon il est considéré comme normal de manger ses nouilles de manière bruyante depuis longtemps.

L’usage des baguettes

Comme dans de nombreuses cultures asiatiques, les baguettes sont les couverts habituels pour manger. Vous pouvez montrer que vous avez terminé votre plat en posant vos baguettes sur le bord de votre bol ou sur un bloc de baguettes fourni.

Pensez à ne jamais planter vos baguettes à la verticale dans un bol de riz. En effet dans la culture, cela rappelle trop l'encens utilisé après la mort d'une personne, et est un geste considéré comme malchanceux et offensant.