27 | 01 | 2020

Restauration Commerciale : Le doggy bag pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Loi Alimentation : les doggy bags obligatoires à partir de quand ?

A compter du 1er juillet 2021 l’article 62 de la « Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine durable et accessible à tous » prévoit que les restaurants et les débits de boissons à consommer sur place doivent mettre à la disposition de leurs clients qui en font la demande des contenants réutilisables ou recyclables permettant d’emporter les aliments ou boissons non consommés sur place. Cette nouvelle réglementation ne s’appliquera pas :

  • aux boissons dont le contenant est soumis à un système de consigne
  • aux établissements proposant un service à volonté

Les doggy bags sont très utilisés dans les pays anglo-saxons notamment aux Etats-Unis. La pratique est ancrée dans la culture locale certains restaurateurs apportent même l’addition à leurs clients accompagnée de leur doggy bag sans leur demander préalablement.

Les doggy Bag : quel impact sur le gaspillage alimentaire ?

En 2019 le secteur de la restauration représentait 14% du gaspillage alimentaire français selon la commission européenne. Cette donnée s’explique par l’absence de choix dans la taille des portions pour les clients à l’anticipation de la demande parfois compliquée et à la très faible proportion de clients qui repart avec les restes de son repas chez soi. Les pouvoirs publics ont donc décidé de s’attaquer au gaspillage alimentaire dans les restaurants en généralisant et en réglementant la pratique des doggy bags.

Le saviez-vous ? Les Français laissent de côté en moyenne cinq fois plus de nourriture au restaurant que chez eux.

Doggy Bag : généraliser la pratique pour les clients français

En France demander au serveur d’emporter les restes de son repas est souvent perçu comme un geste déplacé parfois gênant. En effet 65% des français n’ont jamais demandé au restaurateur d’emporter les restes de leur repas à la maison et 78% n’ont jamais demandé à emporter la fin de leur bouteille de vin. Pourtant les français semblent ouverts et volontaires à la démarche. 84% d’entres eux sont aujourd’hui intéressés par la mise en place de cette pratique dans l’ensemble des points de vente de la restauration à table et par son utilisation. Les principales raisons pour lesquelles les clients seraient prêt à demander un doggy bag après leur repas sont :

  • diminuer le gaspillage alimentaire (69%)
  • ne pas se forcer à finir leur assiette lorsqu’ils n'ont plus d'appétit (50%)
  • profiter de leur plat sur un autre repas pour prolonger le plaisir (46%)

Malgré ce fort engouement pour les doggy bag certains clients sont plus réservés quand à la pratique :

  • 35% se sentiraient gênés par rapport aux autres de repartir avec les restes de leur plat
  • 35% n’oseraient pas demander au serveur

Les restaurateurs ont donc leur rôle à jouer pour généraliser la pratique des doggy bag en incitant les clients à ramener leurs aliments et boissons non consommés à la fin du repas. La suite logicielle Adoria Global Solution propose aux chaînes et groupes de restauration commerciale un pilotage centralisé des achats et de l’offre alimentaire de chaque établissement. En permettant aux restaurateurs d'acheter au plus près des besoins de production elle aide à lutter contre le gaspillage alimentaire.