14 | 10 | 2020

Comment s’assurer que mon ERP est compatible avec mes autres logiciels ?

Dans cet article, les experts Adoria vous donnent des conseils pour vous assurer que votre nouvel ERP sera compatible avec les logiciels en place dans votre établissement de restauration commerciale ou collective

Qu’il s’agisse d’une première installation ou d’un changement d’ERP, il est important de vérifier en amont la compatibilité avec par exemple votre logiciel de caisse ou de comptabilité, afin d'assurer la réussite de votre projet ERP.

Les différents logiciels utilisés en restauration 

En tant que professionnel de la restauration multi-sites, vous utilisez au quotidien de nombreux outils. Prenez le temps avec votre chef de projet de lister vos différentes solutions en place : systèmes de vos fournisseurs, caisse, comptabilité, BI, analytique, outils de communication, ... et d'analyser la compatibilité entre les différentes solutions.

Intégrer un ERP, c'est faire le choix d'un système central dans le but de gagner du temps et de sécuriser vos données. Ce changement peut avoir un impact sur vos autres solutions en place si la gestion des flux d'informations n'est pas pensée en amont. 

Les différentes étapes pour assurer la compatibilité de votre ERP avec vos autres logiciels

  • Etape 1 : Automatiser les échanges entre vos différents outils pour éviter la ressaisie

En faisant le choix d'un ERP ouvert vous gagnerez du temps et vous pourrez vous consacrer sur l'essentiel : la cuisine et l'accueil des convives.

  • Etape 2 : Définir les interfaces 

Avant de déployer votre ERP, il est nécessaire de réaliser avec votre prestataire une cartographie des flux entrants, sortants, bi-directionnels. Définissez les priorités et les données qui doivent être transférées entre vos différents logiciels. 

Dans la majorité des cas, votre chef de projet ERP vous proposera de réaliser un audit technique de vos solutions en place. 

A noter : Pour l'interface caisse, l'unicité des codes articles au sein de votre groupe est un pré-requis. Ceci afin que deux articles n'aient pas le même code PLU et qu'il n'y ait pas de perte d'informations . 

  • Etape 3 :  Réaliser la phase technique de mise en oeuvre 

Pour déterminer le bon outil à utiliser pour l'échange de flux entre vos différentes solutions : API, webservice, FTP, il est necessaire de réaliser un audit technique

Chez Adoria, nous accompagnons votre déploiement logiciel en lien avec les outils existants de votre organisation.

Vous avez désormais toute les clés pour vérifier la compatibilité entre votre nouvelle solution de gestion pour la restauration et vos solutions existantes.