Actualités
28 | 11 | 2019

#EGalim : 1 an après sa promulgation, bilan de la loi. Ce qui change… et ne change pas !

#EGalim : 1 an après sa promulgation, bilan de la loi. Ce qui change… et ne change pas !

Les fondamentaux alimentaires en France sont basés sur la préservation de la capacité de production agricole. Aujourd’hui cependant l’agriculture française reste fragilisée.

La loi EGalim, promulguée le 30 octobre 2018, permet d’aider l’industrie agroalimentaire française tout en préservant le capital santé de chacun et notre environnement. Les inégalités sociales sont ainsi réduites afin de permettre une alimentation plus saine et durable au plus grand nombre.

Pour cela, de nombreuses actions ont été mises en place :

• L’interdiction d’utiliser le mot « gratuit » pour les promotions
Afin de faire cesser la guerre des prix, les grosses promotions en magasins sont progressivement stoppées. Désormais, les réductions sont limitées à 34% des volumes et 25% des prix de référence.

• La hausse du seuil de revente à perte
Également, le gouvernement souhaitait imposer aux supermarchés un relèvement du seuil de revente à perte de 10%. Ces derniers doivent maintenant revendre un produit alimentaire au minimum au prix où ils l’ont acheté, majoré de 10%. Les consommateurs, de leur côté, sont toujours autant prêts à payer un peu plus cher pour obtenir des produits de qualité et connaitre leurs origines.

• L’utilisation de 50% de produits bio dans les cantines
Le but de la loi Alimentation était initialement de modifier les habitudes alimentaires des Français. Pour cela, les repas issus de la restauration collective publique ont été progressivement constitués à 50% de produits issus de l’agriculture biologique.

• Utiliser des protéines végétales
Dans les supermarchés, les steaks de soja ou autres végétaux sont de plus en plus présents. Ces produits trouvent dorénavant de nouvelles appellations afin de ne pas induire en erreur le consommateur. De nouveaux packaging ont déjà vu le jour avec souvent des impacts majeurs sur le territoire de la marque et l’offre marketing produit.

• Identifier le miel français par son étiquette
Le miel est un des produits préférés des français. Pour autant, seul encore un quart du miel consommé est produit en France. Afin de mettre en avant les produits locaux, le gouvernement souhaitait préciser sur les étiquettes du produit le pays d’origine de chaque miel utilisé pour un mélange. Grâce à ce paragraphe de la nouvelle loi, les producteurs français pourraient être reconnus. Cet objectif doit encore être travaillé par les acteurs de la filière.

Entre le 1er janvier et le 1er mars 2019, 300 établissements ont été contrôlés, pour un chiffre d’affaires cumulé de 55,3 milliards d’euros, suivies de procédures judiciaires le cas échéant. 3 573 contrôles ont été effectués afin de veiller au respect des nouvelles modalités d’encadrement des promotions. 438 avertissements ont été dressés.

L’ensemble des outils semble aujourd’hui en place, afin de répondre aux enjeux des États généraux de l’alimentation. Il revient maintenant à l’ensemble des acteurs de la filière de s’en saisir.

Les négociations commerciales inter-filières en 2020 seront à ce titre suivies de près, ainsi que la réalisation des engagements de chacun. Le Gouvernement quant à lui, poursuivra les travaux engagés pour mieux prendre en compte les enjeux sociétaux et environnementaux en matière de diminution de produits phytosanitaires, de bien-être animal et d’information du consommateur sur l’origine des produits et les conditions de production.

 

Toujours présente aux côtés des acteurs de la restauration collective, Adoria propose une plateforme technique permettant d’élaborer des menus et cycles de menus respectant les obligations de la Loi Alimentation.

 

À découvrir également

27 | 06 | 2019

[Décryptage] Les enjeux FoodTech pour l’agriculture et...

> Lire la suite

06 | 02 | 2019

Adoria investit le marché de l’hospitalité augmentée avec la prise de...

> Lire la suite

04 | 10 | 2019

Agena3000 au cœur de la plateforme EDI d’Adoria : Partenaire d’Agena3000...

> Lire la suite

+100 000

commandes par mois dont 50% en EDI

400 M €

achats annuels
réalisés

500 M

repas servis
par an

6 à 20 %

économie constatée sur vos achats

Adoria - Efficiency for everyone ©2019